Nos enfants, et le trafic d’êtres humains.

Cet article contient beaucoup de liens vers des ressources qui sont en anglais. Vous pouvez facilement traduire ces pages avec une exactitude suffisante pour les comprendre en utilisant S3. Traducteur (disponible pour Mozilla et Chrome)

Le sujet du trafic d’êtres humains, est la motivation principale derrière la mise en ligne de ce site internet. C’est un sujet complexe, qui requiert d’aller au-delà des simples notions préconçues, afin de pouvoir réellement comprendre son envergure, ses différentes formes, son ancienneté, mais surtout, les raisons pour lesquelles il est l’épine dorsale au plus haut niveau du système dans la plupart des sociétés actuelles.

Lorsque vous entendez parler de trafic d’êtres humains qu’est-ce qui vous viens à l’esprit ? réseaux criminels de trafiquants ?  Prostitution ? passeurs ? Travail forcé ?

Effectivement, ces termes sont quelques-uns des cadres dans lesquels ce trafic d’êtres humains se produit. Ils sont souvent ceux qui sont rapportés dans les médias et qui font la couverture du sujet.

Mais si je vous disais que ces exemples ne sont que la partie visible de l’iceberg ?

  • Si je vous disais que ce trafic est bien plus important, et qu’il concerne surtout nos enfants?
  • Qu’il implique les personnes mêmes qui sont mises en place pour protéger et venir en aide à ces enfants ?
  • Qu’une multitude d’ONG internationales parmi les plus importantes ne sont qu’une couverture pour ce trafic, sous la guise de venir en aide aux orphelins du monde entier ?
  • Que ce trafic représente le commerce le plus en demande et le plus lucratif de toute notre planète à l’heure actuelle et ce, depuis des décennies ?
  • Que les médias, institutions et gouvernements du monde entier, au plus haut niveau de l’exécutif et du judiciaire sont impliqués pour couvrir et protéger ce juteux business ?

 

Cela parait invraisemblable ?  Et pourtant c’est la triste et exacte réalité de ce qui se passe sous nos yeux, sans que nous puissions nous en rendre compte.

Quelques Chiffres

En France, 40 000 personnes disparaissent chaque année. Sur ce chiffre, 30 000 sont retrouvées dans l’année. 10 000 ne sont pas retrouvées d’une année sur l’autre, et sont considérées comme étant des disparitions inquiétantes.

On évalue donc, à peu près 10 000, le nombres de disparitions par an en France, soit 1 personne toutes les 30 minutes. Ce chiffre peu rassurant, est en constante augmentation depuis des années. Mais là encore ce chiffre n’est que la partie visible de l’iceberg.

La raison ? Les chiffres sont très difficiles à obtenir et ils sont exclusivement liés aux disparitions et non aux trafics. Surtout ces chiffres ne prennent en compte que les cas signalés. De plus, il n’existe pas de données détaillées sur les disparitions en France, depuis 2006.

Pour comprendre pourquoi ce trafic est beaucoup plus important il faut prendre un peu de hauteur pour voir ce qui se passe au niveau global et avoir plus de données sur la traite humaine au niveau mondial.

  • Environ 75 à 80% de la traite des êtres humains est à des fins sexuelles.
  • Les chercheurs notent que le trafic sexuel joue un rôle majeur dans la propagation du VIH et des maladies sexuellement transmissibles.
  • On estime que 27 millions d’adultes et 13 millions d’enfants dans le monde sont victimes de la traite des êtres humains.
  • Les trafiquants d’êtres humains utilisent souvent une expression soudanaise «utiliser un esclave pour attraper des esclaves», ce qui signifie que les trafiquants envoient des «filles qui sont déjà trafiquées pour recruter de plus jeunes filles dans le commerce du sexe. Les trafiquants sexuels forment souvent les filles elles-mêmes, les violent et leur apprennent des actes sexuels.
  • La traite des êtres humains implique non seulement le sexe et le travail, mais des personnes sont également victimes de la traite pour le prélèvement d’organes.
  • Environ 30 000 victimes de la traite sexuelle meurent chaque année d’abus, de maladies, de torture et de négligence. 80% des personnes vendues en esclavage sexuel ont moins de 24 ans, et certaines n’ont que six ans.
  • Ludwig «Tarzan» Fainberg, un trafiquant condamné, a déclaré: «Vous pouvez acheter une femme pour 10 000 $ et récupérer votre argent en une semaine si elle est jolie et jeune. Alors tout le reste est un profit. »
  • Un trafiquant d’êtres humains peut gagner 20 fois ce qu’il ou elle a payé pour une fille. À condition que la fille ne soit pas physiquement brutalisée au point de ruiner sa beauté, le proxénète pourrait la revendre à un prix plus élevé car il l’avait entraînée et brisé son esprit, ce qui évite aux futurs acheteurs de se tracasser. Une étude réalisée en 2003 aux Pays-Bas a révélé qu’en moyenne, une esclave unisexe gagnait au moins 250 000 dollars par an à son souteneur.
  • Bien que la traite des êtres humains soit souvent un crime caché et que des statistiques précises soient difficiles à obtenir, les chercheurs estiment que plus de 80% des victimes de la traite sont des femmes. Plus de 50% des victimes de la traite des êtres humains sont des enfants.
  • Selon un article du Washington Times de 2009, les talibans achètent des enfants aussi jeunes que sept ans pour qu’ils agissent comme des kamikazes. Le prix des enfants kamikazes se situe entre 7 000 et 14 000 dollars.
  • L’UNICEF estime que 300 000 enfants de moins de 18 ans sont actuellement victimes de la traite pour servir dans des conflits armés dans le monde.
  • Plus de 30% de tous les cas de traite en 2007-2008 impliquaient des enfants vendus dans l’industrie du sexe.
  • La présence occidentale au Kosovo, comme les troupes de l’OTAN et les civils, a alimenté la croissance rapide du trafic sexuel et de la prostitution forcée. Amnesty International a rapporté que les soldats de l’OTAN, la police des Nations Unies et les travailleurs humanitaires occidentaux «ont opéré en toute impunité en exploitant les victimes des trafiquants sexuels».
  • Plus de 71% des enfants victimes de la traite présentent des tendances suicidaires.
  • Après les rapports sexuels, la forme la plus courante de traite des êtres humains est le travail forcé. Les chercheurs affirment qu’à mesure que la crise économique s’aggrave, le nombre de personnes victimes de la traite pour le travail forcé augmentera.
  • La plupart des trafics d’êtres humains aux États-Unis se produisent à New York, en Californie et en Floride.
  • Les trafiquants d’êtres humains ciblent souvent les jeunes victimes via Internet, des applications numériques et des téléphones portables.
  • Les trafiquants sexuels recrutent souvent des enfants parce que non seulement les enfants sont moins méfiants et vulnérables que les adultes, mais il y a aussi une forte demande sur le marché pour les jeunes victimes. Les trafiquants ciblent les victimes au téléphone, sur Internet, par l’intermédiaire d’amis, au centre commercial et dans le cadre de programmes parascolaires.
  • Plusieurs pays se classent parmi les principaux pays sources de la traite des êtres humains, notamment le Bélarus, la République de Moldova, la Fédération de Russie, l’Ukraine, l’Albanie, la Bulgarie, la Lituanie, la Roumanie, la Chine, la Thaïlande et le Nigéria.
  • La Belgique, l’Allemagne, la Grèce, Israël, l’Italie, le Japon, les Pays-Bas, la Thaïlande, la Turquie et les États-Unis sont très bien classés parmi les pays de destination des victimes de la traite.
  • Les femmes et les enfants sont trafiqués aux États-Unis en grande partie pour travailler dans l’industrie du sexe (y compris les clubs de strip-tease, les peep and touch, les salons de massage qui offrent des services sexuels et la prostitution). Ils sont également trafiqués pour travailler dans des ateliers clandestins, la servitude domestique et les travaux agricoles.
  • Les trafiquants sexuels utilisent divers moyens pour conditionner leurs victimes, notamment en les soumettant à la famine, au viol, au viol collectif, aux violences physiques, aux coups, à la séquestration, aux menaces de violence envers la victime et sa famille, à l’usage forcé de drogues et à la honte.
  • Les membres de la famille vendent souvent des enfants et d’autres membres de la famille en esclavage; plus la victime est jeune, plus le trafiquant reçoit d’argent. Par exemple, une fillette de 10 ans nommée Gita a été vendue dans un bordel par sa tante. La jeune femme de 22 ans se souvient que lorsqu’elle a refusé de travailler, les filles plus âgées l’ont maintenue par terre et lui ont enfoncé un morceau de tissu dans la bouche pour que personne ne l’entende crier lorsqu’elle a été violée par un client. Elle contracterait plus tard le VIH.
  • La traite des êtres humains est l’une des entreprises criminelles à la croissance la plus rapide car elle présente un risque relativement faible et un potentiel de profit élevé. Les organisations criminelles sont de plus en plus attirées par la traite des êtres humains car, contrairement à la drogue, les êtres humains peuvent être vendus à plusieurs reprises.
  • Dans environ 54% des cas de traite des êtres humains, le recruteur est un étranger et dans 46% des cas, les recruteurs connaissent la victime. 52% des recruteurs de la traite des êtres humains sont des hommes, 42% sont des femmes et 6% sont à la fois des hommes et des femmes.
  • Certains trafiquants d’êtres humains recrutent des jeunes filles handicapées, telles que celles souffrant du syndrome de Down, dans l’industrie du sexe.
  • Selon le FBI, une grande organisation de traite des êtres humains en Californie en 2008, non seulement a menacé et battu physiquement des filles d’à peine 12 ans pour travailler comme prostituées, mais ils les ont également régulièrement menacées de sorcellerie.
  • Les trafiquants d’êtres humains travaillent souvent avec des fonctionnaires corrompus pour obtenir des documents de voyage et saisir des passeports.
  • Les femmes et les filles des minorités raciales aux États-Unis sont recrutées de manière disproportionnée par les trafiquants sexuels aux États-Unis.
  • Le Sunday Telegraph au Royaume-Uni rapporte que des centaines d’enfants d’à peine six ans sont amenés au Royaume-Uni comme esclaves chaque année.
  • Le Japon est considéré comme le plus grand marché pour les femmes asiatiques victimes de la traite à des fins sexuelles.
  • Les aéroports sont souvent utilisés par les trafiquants d’êtres humains pour organiser des «ventes aux enchères d’esclaves», où les femmes et les enfants sont vendus à des fins de prostitution.
  • Les trafiquants d’êtres humains trafiquent de plus en plus de femmes enceintes pour leurs nouveau-nés. Les bébés sont vendus sur le marché noir, où les bénéfices sont répartis entre les trafiquants, les médecins, les avocats, les agents des frontières et autres. La mère est généralement payée moins que ce qui lui est promis, invoquant les frais de voyage et créant de faux documents. Une mère peut recevoir aussi peu que quelques centaines de dollars pour son bébé.
  • En raison de la mondialisation, tous les continents du monde ont été impliqués dans la traite des êtres humains, y compris un pays aussi petit que l’Islande.
  • Plusieurs fois, si une esclave sexuelle est arrêtée, elle est emprisonnée tandis que son trafiquant est en mesure de s’acheter un moyen de sortir des ennuis.
  • Aujourd’hui, les esclaves sont moins chers qu’ils ne l’ont jamais été dans l’histoire. L’explosion démographique a créé un grand nombre de travailleurs et la mondialisation a créé des personnes vulnérables et facilement asservies.
  • Le Brésil et la Thaïlande sont généralement considérés comme ayant les pires antécédents de trafic sexuel d’enfants.
  • Près de 7 000 filles népalaises d’à peine neuf ans sont vendues chaque année dans les quartiers chauds d’Inde, ou 200 000 au cours de la dernière décennie. Dix mille enfants âgés de 6 à 14 ans vivent dans des bordels sri-lankais.
  • Les victimes de la traite des êtres humains sont confrontées à des risques physiques, tels que la toxicomanie et l’alcoolisme, les MST, la stérilité, les fausses couches, les avortements forcés, les traumatismes vaginaux et anaux, entre autres. Les effets psychologiques comprennent le développement d’une dépression clinique, des troubles de la personnalité et dissociatifs, des tendances suicidaires, un syndrome de stress post-traumatique et un syndrome de stress post-traumatique complexe.
  • L’épidémie de sida en Afrique a laissé de nombreux enfants orphelins, ce qui les rend particulièrement vulnérables à la traite des êtres humains.
  • Selon le département d’État américain, la traite des êtres humains est l’un des plus grands défis en matière de droits humains de ce siècle, tant aux États-Unis que dans le monde.

Source : energetic Synthesis : Ending human trafficking.

L’épidémie sous sa forme la plus grave.

Le cas des enfants et la pédophilie en réseau

La pédophilie et les crimes contre les enfants sont sans aucun doute l’épidémie la plus sérieuse et la plus importante face à laquelle le monde entier se trouve actuellement.

Pour preuve, la quasi-totalité des conflits, divisions, et problèmes auxquels nous faisons face en tant qu’êtres humains sont directement, ou indirectement liés au fait que ce crime contre l’humanité tout entière doit être accru, dissimulé, ou permettre de renforcer le pouvoir de ceux qui se nourrissent de ce fléau pour continuer à exister. Lorsque l’on remonte la pyramide de contrôle du monde actuel, on trouve à chaque niveau ce problème sous une forme ou une autre.

La Commission d’enquête du Tribunal International pour la justice naturelle sur le trafic humain , qui s’est tenue en 2018 dresse assez bien le portrait de cette crise humanitaire et les différents cas dans lesquels la plupart de ces crimes se produisent :

Robert David Steele sur les différentes façons dont les enfants sont trafiqués.

 

 Ces enfants sont :

  • Élevés par leurs familles comme source de revenue, ils vont ensuite les vendre (ils n’auront pas de certificat de naissance et seront intraçables).
  • Sont importés du monde entier par containers (La encore ils n’ont pas de papiers et sont intraçables dans le pays en question).
  • Sont enlevés partout dans le monde (par des criminels, mais plus largement par les organisations qui sont censées les protéger. Un exemple est le cas des services de protection de l’enfance aux USA (CPS) qui sert de plateforme pour ces trafics.

Cette traite concerne au bas mot 8 millions d’enfants chaque année.

Comment un nombre aussi élevé d’enfants peut-il passer inaperçu ?

 Grâce à un système de mouvement et de stockage de ces nombreuses victimes, très structuré, et loin du monde du digital. Au lieu de cela, ces opérations sont similaires à celles de la fin des années 1940, car ces entreprises secrètes sont gérées manuellement sur papier et sur des systèmes de cartes perforées qui rappellent les entreprises commerciales et les camps soutenus par la cabale criminelle pendant la Seconde Guerre mondiale. Le gouvernement des États-Unis et le gouvernement allemand nazi ont tous deux utilisé la technologie des cartes perforées IBM pour certaines parties de leurs opérations dans les camps de concentration et pour la tenue de registres.

IBM Punch Card WW 2

 

Ce système est très vaste, et comprend :

  • Un enchevêtrement d’entreprises internationales qui servent de couverture a ce trafic.
  • Un système maritime utilisant les ports du monde entier, des containers et des entreprises maritimes mondialement connues pour le transport.
  • Un système d’enchères en gros, qui se tient dans les entrepôts des ports, aéroports ou autres lieux où ses enfants atterrissent.
  • Un système de tunnels souterrains et de bases militaires abandonnées pour transporter et stocker ces enfants à travers tout le pays (cet exemple est spécifique aux USA, mais sans doute aussi à d’autres pays dans le monde).
  • Un système de transport terrestre (Aux USA, la frontière sud a servi pendant longtemps à faire passer illégalement [entre autres], des bus entiers d’enfants destinés à ce trafic.)

Bon à savoir à propos du mur à la frontière mexicaine.

Timothy Ballard, le fondateur d’opération Underground Railroad , a rassemblé d’anciens agents de la CIA, des forces de l’ordre et des agents qui mènent des efforts coordonnés pour identifier les victimes de la traite et les sauver de leurs ravisseurs. Timothy a travaillé pendant 17 ans dans des opérations d’infiltrations qui incluent notamment 10 ans de lutte contre le trafic sexuel à la frontière sud des États-Unis. Il souligne que le renforcement du mur frontalier a été l’un des outils les plus efficaces pour secourir les enfants victimes de la traite.

De plus, il faut savoir que les institutions gouvernementales sont en général au courant et protègent ce commerce au plus haut niveau. Raison pour laquelle ce business n’est jamais inquiété. Pour les personnes qui sont dépositaires de l’autorité publique (qui sont pour la plupart de bonnes personnes coincées dans un système défaillant) il devient alors impossible de faire quoique ce soit, car les ordres viennent toujours d’en haut pour ne rien faire.

  • Pour servir d’esclaves sexuels (des dîners à la maison blanche au trafic de rue, aucun niveau n’y échappe). C’est une énorme source d’argent via la prostitution des enfants.
  • Chantage des personnes au pouvoir via les opérations « brownstone ou brownstar» qui filment ces personnes lors d’abus sexuels sur des enfants.
  • Rituels de sacrifice d’enfants – Source d’énergie, d’esprits, de démons.
  • Les enfants cannibales (canaan baal) sont mangés lors de ces rituels.
  • Satisfaction sexuelle des pédosadistes.
  • Trafic d’organes, des parties du corps et remplacement d’organes pour les élites.
  • Source de cellules souches, de sang, d’adrénochrome et de tout autre élément utile.
  • Contrôle des parents via leurs enfants.
  • Le contrôle mental : Il fonctionne mieux chez les enfants de moins de 3 ans, de sorte que les individus contrôlés par l’esprit peuvent être utilisés en tant qu’esclaves sexuels, super soldats, le développement de pouvoirs tels que la visualisation à distance, le travail sur des projets secrets (black Projects), et autres expériences dont les enfants ne se rappelleront pas.
  • Utilisés pour Provoquer le chaos et le désordre. (Gangstalking , mouvements de contestations, etc…)

Les enfants sont donc une ressource précieuse pour cette cabale, surtout s’ils sont contrôlés.

Pour mieux comprendre les différents niveaux de contrôle et leur rôle dans cette crise humanitaire qu’est le trafic d’enfants, l’infographie dans notre article sur Qu’est-ce que le Deep State ? Partie 2 Qui sont-ils ? peut être utile.

Ordre du soleil noir ou Noblesse noire vénitienne.

Les 13 familles qui composent le haut de cette pyramide, sont celles qui contrôlent ce trafic mondial. Leur idéologie héritée de leur origines Khazar leur demande un grand nombre de sacrifices de sang pour continuer à garder le pouvoir sur le monde. Ces familles s’adonnent au SRA a une échelle inimaginable pour la plupart d’entre nous.

Qu’est-ce que le SRA ?

Le SRA (Satanic Ritual Abuse)

Pour que la cabale criminelle qui contrôle le monde reste au pouvoir et contrôle toutes les richesses et ressources de cette planète, leur religion satanique et luciférienne leur dit qu’ils doivent pratiquer l’abus rituel satanique et la magie noire avec le sacrifice de sang des innocents, ou faire des sacrifices humains à leurs « dieux » sombres lors de fêtes ou de saisons religieuses spécifiques. Les jours ou saisons saints sataniques peuvent exiger autant de sacrifices humains que possible pour le sataniste pratiquant, qui peuvent aller des sacrifices de sang dans leur jardin, à de multiples sacrifices d’enfants sur un autel d’église ou encore des « false flags » qui sont des attentats prémédités où des personnes sont tuées, dans ce qui sera rapporté au public via les médias comme étant le travail d’un tireur solitaire ou un tueur psychopathe aléatoire.

Papauté

La papauté qui sert directement les 13 familles de la cabale criminelle citée ci-dessus n’est pas épargnée par le trafic d’enfants. Du SRA à la pédophilie généralisée, le trafic d’enfants est une activité omniprésente au sein de cette organisation.

Lorsque l’on sait que la papauté contrôle les routes maritimes mondiales (en contrôlant les lois maritimes) via lesquelles la majorité de ces enfants transitent, on comprend mieux le rôle de cet appareil au sein du trafic mondial. La pédophilie rampante dans cette institution, n’est alors qu’une goutte d’eau, dans cet océan de crimes contre les enfants du monde entier.

Royautés

Les royautés sont l’autre niveau de contrôle qui a la charge du trafic d’un côté, et, en bénéficie de l’autre.

Un exemple flagrant de cette double casquette est la famille Royale Britannique, et plus particulièrement le Prince Andrew. Le fils préféré de la reine est d’office le Vice-Amiral de la Royal Navy (l’une des flottes marines les plus puissantes du monde) au nez et à la barbe des vrais officiers de carrière. Mais ce qu’on lui reproche plus particulièrement c’est sa grande implication dans les dossiers de pédophilie, notamment le scandale Jeffrey Epstein où les victimes le citent constamment comme étant un régulier.

En sachant qu’il détient un grade aussi élevé dans la marine, et qu’il est connecté à l’un des hommes qui est accusé d’organiser ce trafic transatlantique, on peut légitimement se poser la question à savoir est-il impliqué dans ce trafic ? utilise-t-il sa position pour le faciliter ?  Des réponses à cette questions verront sans doute le jour dans les années à venir.

L’implication des familles royales européennes et notamment de la famille royale britannique est bien plus sordide dans ce trafic.

Dans ce que beaucoup ont déjà dénoncé comme étant, d’une monstruosité sans nom, ces familles s’adonnent à des parties de chasses dont les proies sont…. des enfants, qui ont été violés, mutilés, et drogués. Cette sordide tradition remonte à très longtemps, et l’une des affaires qui suit la famille royale Britannique depuis, à ce propos est celle des enfants assassinés par la reine Elizabeth et le Prince Philip en 1964 au Canada, lors d’une de ces parties de chasse, où ces enfants avaient été torturés, sacrifiés et démembrés. Le seul garçon qui a survécu à cette barbarie, William Combes, est devenu un lanceur d’alerte qui a réussi à convaincre les autorités de juger cette affaire. Après des décennies de bataille, l’affaire devait être jugée en 2010 lorsque William Combes est décédé 2 semaines avant le procès. D’après l’infirmière qui s’est occupé de William, celui-ci a bien été assassiné contrairement, à ce qui a été avancé comme, étant un problème de santé.

Pour en savoir plus sur cette sordide affaire, restée trop longtemps cachée.

Meurtre par décret par Kevin Annett

Ce crime contre l’humanité ne connait pas de frontière dans les familles royales d’Europe.

Cet extrait de témoignages effectués en 2013 devant l’International Common Law Court of Justice (ICLCJ) en dit plus sur ces crimes.

Le témoignage vidéo d’une de ces témoins est édifiant. (Attention âmes sensibles s’abstenir, les détails sont crus).

Extrait des témoignages :

« Cinq juges internationaux examinent les preuves de viols, de tortures, de meurtres et d’enlèvements d’enfants qui auraient été commis par des membres de l’élite mondiale du réseau Ninth Circle Satanic Child Sacrifice Cult (neuvième cercle).

Des sacrifices d’enfants réguliers du neuvième cercle auraient lieu dans les catacombes des cathédrales catholiques, au Vatican, dans des domaines privés, des forêts et des bases militaires gouvernementales en Belgique, aux Pays-Bas, en Espagne, en Australie, en Irlande, en France, en Angleterre et aux États-Unis.

 Au moins 34 charniers d’enfants ont été identifiés en Irlande, en Espagne et au Canada – et les fouilles ont été refusées par les gouvernements respectifs, la Couronne d’Angleterre et l’Église catholique.

 Le pape François, l’ancien pape Ratzinger, ont été désigné comme présents dans les activités du neuvième cercle; Des responsables anglicans, de l’Église Unie du Canada et de l’Église catholique, y compris des cardinaux; les membres de la royauté européenne, y compris la reine Elizabeth et le prince Phillip; des responsables de l’armée et des gouvernements canadiens, australiens, britanniques et américains, y compris la CIA des États-Unis, ainsi que d’éminents ministres, juges, politiciens et hommes d’affaires des États-Unis, de Belgique, des Pays-Bas, du Canada, d’Australie, de France, d’Irlande et du Royaume-Uni.

 Des adolescents ont été drogués, déshabillés, violés, traqués dans les bois et tués par des membres de la famille royale européenne, selon le dernier témoin oculaire de cette semaine à témoigner devant la Cour internationale de justice de common law à Bruxelles.

 La femme a été le quatrième témoin oculaire à rendre compte de ces groupes de chasseurs humains du réseau d’élite mondiale Ninth Circle Satanic Child Sacrifice Cult.

 Un ancien membre du syndicat criminel néerlandais de la drogue, connu sous le nom d’Octopus, a déclaré que des victimes avaient été obtenues pour ces parties de chasse à l’homme, dans des centres de détention pour mineurs en Belgique et aux Pays-Bas.

 «En 2004, j’ai été témoin involontairement de séances de torture, de viol et de meurtre d’enfants drogués pour un groupe de personnes de haut rang des Pays-Bas», a déclaré une femme.

 «J’ai été emmené à une partie de chasse en Belgique près de Bruxelles où j’ai vu deux garçons et une fille âgés de 14 à 16 ans, chassés et tués par des élites mondiales. Le groupe de chasseurs humains était fortement gardé par les gardes royaux néerlandais. On m’a dit que le roi Albert de Belgique était présent.

 Quatre témoins oculaires ont confirmé qu’en tant qu’enfants et jeunes, ils avaient été contraints d’assister à des parties de chasse humaine où eux et d’autres enfants avaient été violés, certains tués, et les pénis du garçon décédé avaient été coupés. »

Les liens menant directement au site de ICLCJ ont été coupés récemment, mais il est trop tard les contenus de ce site sont déjà dispersés un peu partout sur internet.

Le cas de Jimmy Savile et son association à la famille royale est aussi une couche de plus à ces nombreuses accusations de pédophilie et trafic d’enfants . L’article de Meta Tv sur les relations de Jimmy Savile et de la famille royale sont une excellente ressource pour en savoir plus sur cette affaire

A la lumière de ces nombreuses accusations, les questions les plus importantes restent aujourd’hui en suspens à savoir :

  1. Combien d’affaires faudra-t-il avant que nous nous puissions regarder la réalité en face et poser les bonnes questions sur ce que font subir ces « maitres auto-proclamés de l’humanité » à nos enfants ?
  2. Quand demanderons-nous des comptes pour ces barbaries ?
  3. Quand est-ce que justice et réparation seront rendues aux nombreuses victimes de ces crimes ?

Les piliers de contrôle

 Les piliers de contrôle qui sont le niveau de contrôle juste en dessous, ne font pas seulement référence à la maison des Saoud, aux Rothschild ou à George Soros. Ce groupe qui représente les piliers de contrôle est bien plus important et comprend globalement ce que l’on appelle le conseil satanique.

Ce conseil est une structure de contrôle qui est divisée en 5 branches :

  • Francs-Maçons : Prieuré de Sion, Ordre du Temple, Les leaders de la Grande Loge (Grand High Lodge Leaders).
  • Eglise catholique – Papauté au-dessus et la hiérarchie de l’église catholique ici.
  • Mormons
  • La cabale : Le mysticisme d’origine juive appelé Kabbalah, mélangé aux philosophies du Nouvel Âge et aux pratiques satanistes, s’est transformée en une secte appelée la Cabale.
  • Satanistes

Le récit de Jessie Czebotar par Cathy Fox (en anglais), élevée dans une haute famille du culte pour être une reine des ténèbres (mother of darkness), un des plus hauts rangs dans la hiérarchie satanique, détaille comment la formation sur la traite des enfants, diffère dans les cinq branches, pour garantir la solidité de l’entreprise, au cas où une partie est supprimée. Ils peuvent également fonctionner en conjonction. Les organisations qui, selon Jessie, gèrent les réseaux de traite d’enfants sont les 5 départements au sein de ce conseil satanique.

C’est un récit à la fois complexe et précis qui mélange ésotérisme (satanisme ici), contrôle de l’esprit, élites mondiales, cérémonies d’initiations en tous genres, et sacrifices de sang pour satisfaire les dieux de cette idéologie et gagner toujours plus de pouvoir sur le monde.

C’est aussi édifiant par son ampleur et plein d’informations sur la structure et l’organisation du culte.

Jessie, qui a réussi à quitter cette organisation a fait vœu d’exposer tous les secrets qu’elle a accumulé au fil de ces années de torture. Son site internet est disponible ici .

 

 

Le groupe des marionnettes (premier et second niveau)

Ce groupe comprend les chefs de gouvernements mondiaux et politiciens au premier niveau, et toutes les personnes qui occupent une place importante dans le culte au second rang.

Pour ce qui concerne les présidents il est difficile pour les victimes de pouvoir être entendues. Cependant les accusations de pédophilie n’ont pas manqué ces dernières années contre certains chefs d’états au-dessus de tout soupçon.

L’histoire de  Fiona Barnett toujours par Cathy Fox [attention contenu choquant],  (en anglais), une australienne qui a subi les pires barbaries dans ce qui ressemble à une version australienne du programme MK Ultra, est très explicite. Elle témoigne sur les viols subits de la part de l’ancien président américain Richard Nixon entre autres … Elle raconte également son histoire, à travers les mêmes thèmes qui reviennent dans tous les autres témoignages :

  • Magie noire
  • Sacrifices sataniques
  • Orgies pédophiles
  • Cannibalisme
  • barbaries,
  • mutilations

Le tout, entre l’Australie et les USA (Bohemian Grove et Disneyland en CA,  notamment)

Une version de son témoignage est disponible en Français sur le site Dondevamos.canalblog.com

Le récit de Fiona Barnett est pertinent en rapport avec ce groupe de contrôle car elle a gravité dans un cercle de personnalités haut placées comprenant Présidents, ministres, hauts gradés militaires, policiers et personnalités mondaines. L’un de ces bourreaux réguliers était Anthony Kidman, le père de l’actrice Nicole Kidman, un psychologue réputé de Sydney. Elle parle de la présence de Nicole Kidman a une de ces cérémonies, alors que celle-ci n’avait que 11 ans.

Plus récemment, et en rapport avec Qanon.  Q a publié le 20 avril 2018, une photo de Barack Obama avec une jeune fille, et la question suivante : Wendy ?

Les posts  1207 et 1213 sont directement liés à wendy

Il s’avère que la jeune fille en question est Maggie « Wendy » Nixon qui est photographiée à de nombreuses reprises avec l’ancien président américain. Lors de leurs fouilles, les Anons ont rapidement trouvé une montagne d’évidences quant à la relation entre les deux.

Il s’avère que Maggie « Wendy » Nixon est une jeune fille, dont la grand-mère était une productrice d’opéra, et dont la mère Sarah Nixon est une bonne amie de James Alefantis.  Le James Alefantis de Comet Ping Pong impliqué dans le  Pizzagate. La suite des posts de Q à ce sujet est sans équivoque quant à la relation entre Barack Obama et Maggie « wendy » Nixon.

La fouille d’un Anon à ce sujet.

A ce sujet : Maggie Nixon est aujourd’hui une actrice, dont le seul film auquel elle a participé, sur la route du sud a gagné un oscar en 2018.

Les pions

Le trafic d’enfants continue ensuite dans les différents niveaux de contrôle qui sont en dessous. Sur les marionnettes de second niveau, et tous les pions, les affaires les liants à la pédophilie et autres crimes sexuels sont ceux qui sont en général moins cachés en tant que « scandales », pour une raison simple. Etants de simples pions, les personnes qui se trouvent dans ces niveaux sont celles que l’on « jette sous le bus » en premier pour camoufler les niveaux supérieurs et éviter d’attirer l’attention sur le caractère luciférien et satanique de ce large réseau de trafic d’enfants à travers le monde.

Chacune des personnes dans ces groupes est lié d’une façon ou d’une autre à des accusations ou une affaire de pédo criminalité, sous teinte d’occulte, cérémonies et satanisme.

Les médias vont alors essayer de minimiser les cas pour faire ce que l’on appelle du « damage control » (contrôler les dégâts).

En isolant, en étouffant ou en utilisant les Fact checker ceux-ci vont alors utiliser la psychologie pour empêcher le public de chercher plus loin et ainsi occulter le fait que ces crimes font partie de ce grand réseau.  C’est un art que ces personnes maitrisent à la perfection, et qui leur a permis d’usurper l’humanité tout entière pendant plusieurs milliers d’années ?

Le cas des ONG

Une organisation non gouvernementale (ONG) est une association à but non lucratif, d’intérêt public, qui ne relève ni de l’État, ni d’institutions internationales. Ces organisations qui ont pour but de venir en aide aux personnes dans le besoin partout dans le monde sont de plus en plus sous les feux des projecteurs pour diverses raisons, notamment les abus sexuels que commettent leurs employés partout dans le monde sur les populations qu’ils sont censés aidé.

Très important : 90% des personnes qui travaillent pour ces organisations sont là encore, de très bonnes personnes, coincées dans un système défaillant, et ça serait une grave erreur que de mettre ces personnes dans le même sac que le reste de leur organisation.

Ce qui se passe ici, est que ces organisations dont le but est initial est noble, ont été infiltrés en mettant des personnes moralement corrompues aux niveaux importants de ces mêmes organisations, et une ONG dont le but était de faire le bien, devient tout le contraire.

L’un des gros exemples récents est Haïti, où durant des décennies, avec l’aide des Etats-Unis et des différents dictateurs mis en place, la Croix rouge a pu en toute impunité transiter cash, contre enfants entre l’île et les Etats-Unis. Les choses se sont aggravées et au fil des années et les ONG privés se sont montées pour profiter de cette opportunité sordide. Oxfam a été accusée en 2010 de scandal sexuel, lors de leur intervention sur l’île à la suite du tremblement de terre. Mais les faits ont encore une fois été minimisés pour faire passer cette affaire en une histoire de prostitution et ainsi éviter de révéler l’ampleur du business des enfants sur l’île. L’avocat Andrew MacLeod estime dans cet article, que ces révélations « ne sont que la partie émergée de l’iceberg » : « Oxfam est loin d’être seule dans les accusations de harcèlement, de viols et de viols d’enfants. »

Mais de toutes les organisations qui ont profités de l’économie de la pédophilie en Haïti, aucune n’en a autant profité ces 30 dernières années que la Fondation Clinton. Souvenez vous dans les années 90, Bill Clinton est le président des USA, et, celui qui installe les présidents Haïtiens comme des pions.  Il va créer en 1997 la Fondation Clinton qui va vite s’intéresser à l’île voisine, mais également à de nombreux pays en Afrique. Cette Fondation est actuellement sous le coup d’une enquête GIGANTESQUE qui regroupe toutes les facettes de ce trafic d’enfants à une échelle mondiale. De nombreux pays sont concernés et beaucoup de têtes seront tombées une fois ce procès terminé et révélé. Cette vidéo dresse assez bien le portrait de la véritable nature de la fondation Clinton.

ATTENTION CONTENU CHOQUANT !

Pour les moins sensibles, ce témoignage d’un légionnaire français qui raconte ce qu’il a vu au Rwanda et pourquoi les ONG privées s’intéressent autant à ce pays. Il explique clairement et parfaitement le caractère satanique de ces réseaux et les personnes les plus hauts placées qui les mettent en place.

Au vu des informations que nous avons déjà réunis sur ce trafic, A votre avis quel est le pourcentage de chances que ce que raconte ce brave homme soit vrai ?

ATTENTION CE CONTENU EST SANS DOUTE LE PLUS CHOQUANT JAMAIS POSTE  sur ce site mais il est impératif pour ceux qui souhaitent ouvrir les yeux sur ce crime contre l’humanité de l’entendre de la bouche même d’un témoin.

Son témoignage est très juste sur ce qui se passe actuellement et notre responsabilité individuelle face à cette crise. En oubliant et en refusant de voir le malheur de ces enfants partout dans le monde, c’est le futur de nos propres enfants que nous mettons dans les mêmes conditions.

Cette vidéo qui a originalement été publiée sur Facebook , puis dans un article sur le site lumière sur Gaia,  a depuis été supprimée. Heureusement, nous l’avions mise de côté vu son importance. Très dur de comprendre une censure sur un contenu, qui n’est choquant que par ce qu’il raconte, et ne dénonce aucun individu. Il n’est donc pas diffamatoire. Pourquoi avoir supprimé ce contenu ?

témoignage d’un légionnaire français sur la pédocriminalité dans le monde.

 

 

Pourquoi serait-ce différent aujourd’hui ?

Pourquoi pourrait-on mettre fin au trafic d’êtres humains en général et plus particulièrement à celui des enfants, alors que ceux qui le contrôlent semblent si puissant que rien ne peut les toucher ?

Pourquoi peut-on penser que les personnes qui contrôlent le monde (une organisation entière avec une puissance illimitée) permettront cela ?

Pour comprendre pourquoi ça serait différent aujourd’hui, une simple réponse est impossible.

  1. Il faut d’abord comprendre que ce à quoi nous faisons face avec cette ENORME CABALE, n’est pas simplement quelque chose qui fait partie du domaine humain. Lorsque l’on retrouve constamment la même idéologie satanique et luciférienne, on est de facto dans un domaine qui dépasse le niveau de perception de la majorité des gens. Ici ce qui est important n’est pas de savoir si vous croyez ou pas que ces idéologies existent ? Ce qui est important, c’est qu’EUX Y CROIENT et font tout en son nom depuis l’époque des Cananéens.
  2. Etudier et comprendre une idéologie aussi complexe ne peut pas se faire en une seule génération, il faut prendre une hauteur sur quasiment 5500 ans d’histoire (depuis l’invasion de l’Egypte par les Sumériens) pour comprendre pourquoi ce fléau de la traite humaine, qui semble horrible pour n’importe quel être humain doué de bon sens, est une pièce centrale des différentes civilisations sur terre.

A partir de ces deux premiers éléments on commence à avoir une idée plus claire, de ce qui nourrit le monde tel qu’on le connait : la souffrance humaine, la torture, le sang, les meurtres, les guerres et l’exploitation de tous ces éléments par un groupe de personnes qui contrôlent tout, au nom d’une idéologie basée sur Satan qui opère dans le secret pour mieux manipuler et contrôler.

  1. Durant certaines périodes de l’humanité depuis l’Egypte ancienne, certains gouvernants ont compris le danger que représentait cette idéologie pour l’espèce humaine, ils ont alors essayé de les bannir de leurs civilisations.
    Du temps de l’Egypte antique, Akhenaton alors pharaon d’Egypte avait tenté de bannir cette culture héritée des sumériens, pour revenir au monothéisme et ainsi mettre fin aux rituels que pratiquait les prêtres notamment les sacrifices de sang et la vivisection humaine. Il sera assassiné par un membre de sa famille et son héritage altéré par cette idéologie qui perdurera.

    Partout où l’on bannissait cette idéologie, elle réapparaissait ailleurs sous une autre forme et renforcée par son expérience. L’exemple le plus proche de nous, est celui de John F. Kennedy qui en avril 1961 pense avoir mis le doigt sur cette cabale et promet de l’exposer. Son discours pourrait avoir été fait aujourd’hui, qu’il serait toujours aussi pertinent.

Toutes les tentatives dans l’histoire, pour évincer ce groupe de la surface de la planète ont jusqu’ici échouées car s’attaquer à cette cabale est comme s’attaquer un serpent à mille têtes. Une tête décapitée et ce sont 3 autres qui repoussent. Ce problème, les généraux militaires de plusieurs nations importantes du globe, l’avaient bien cerné à la suite de l’assassinat de JFK en 1963.

Les choses allaient changer avec l’arrivée de l’âge de l’information et de la technologie.

Les technologies qui ont accompagné la naissance de l’ordinateur et l’émergence d’internet ont été créés pour pouvoir surveiller et contrôler le monde entier en connectant chaque maison et chaque ordinateur au réseau. Cela a ensuite débouché sur les technologies mobiles et maintenant chaque individu peut être surveillé et chaque mouvement tracké, le tout contrôlé par la NSA.

Entre de bonnes mains, cette infrastructure pouvait permettre de frapper cette idéologie en plein cœur. Le secret est leur mot d’ordre le plus important, et maintenant leurs secrets devaient transiter sur ordinateurs, portables, et autres appareils. Aujourd’hui grâce à la NSA, nous pouvons savoir tous leurs échanges et les différents deals. C’est ensuite très simple de pouvoir les recouper avec leurs activités restées hors internet, comme le commerce massif d’enfants, le reste ? c’est de l’histoire.

C’est différent aujourd’hui car non seulement les différents aspects de cette idéologie sont très bien compris, mais également parce qu’il est possible de savoir ce qui se passe PARTOUT dans le monde en relation avec ce groupe.

Ce sont ces deux éléments que les bonnes personnes au sein des armées du monde entier ont compris. Ils ont mis en place un plan sophistiqué et travaillé sur plusieurs décennies pour cartographier et étudier avec précision cette organisation entière. Ils ont ensuite attendu l’opportunité idéale pour faire entrer en jeu Donald Trump, qui se prépare pour ce moment depuis la fin des années 80. Le général Flynn qui est un haut gradé militaire qui a servi pendant 33 ans dans l’armée américaine, fait sans doute partie des personnes à la tête de ce plan. Il sait où sont enfouis tous les secrets mondiaux les plus importants sur cette cabale.

Voici pourquoi le monde entier semble détester Trump et pourquoi le général Flynn est la personne la plus redoutée par ce groupe de cabalistes. Il sait TOUT !  Et maintenant grâce à la NSA, il possède TOUT sur eux.

Du 11 septembre en passant par la monarchie, le Vatican, et les 13 familles. Avec l’aide de 200 généraux partout dans le monde, ils sont bel et bien en route pour rendre le monde aux êtres humains.

Les deux premières années de la présidence de Trump ont été les années les plus marquantes de l’histoire d’un président en place depuis très longtemps.  De l’ Arabie Saoudite, en passant par le Vatican, les sommets NATO, G20, le forum de Davos, la Corée du nord, la Grande Bretagne, l’inde, l’Afghanistan et beaucoup d’autres. Aucune de ces visites n’a été “de la simple diplomatie”, et nous sommes encore loin de réaliser l’ampleur et les retombées de celles-ci.

Cette vidéo permet de mieux cerner la nature des opérations en cours et le rapport avec les différents voyages de Trump et de la diplomatie américaine de 2017 à 2019.  

A partir de ces éléments, il est plus facile de voir le plan qui est actuellement mis en place pour reprendre le monde des griffes de cette cabale, et pourquoi le trafic d’êtres humains notamment celui des enfants est au cœur de ce combat.

Ma mission en mettant la lumière sur ce fléau, est d’éveiller un maximum de consciences sur ce problème, pour que nous puissions tous ensemble entrevoir la fin de cette crise humanitaire.

C’est un message d’unité contre l’ennemi commun de l’humanité.s

Les articles du blog

Dark to light partie 3 : d’un monde sombre, à un monde de lumière

Une série d’articles en 3 parties, qui explorent la signification du concept Dark to Light (de l’ombre à la lumière), en rapport avec l’opération de communication Q. Ces 3 parties représentent les possibles signification du mot Dark to Light et nous allons explorer les événements qui sont actuellement associés à chacune de ces significations.

Lire la suite »

Dark to light partie 2 : L’heure de la divulgation totale !

Une série d’articles en 3 parties, qui explorent la signification du concept Dark to Light (de l’ombre à la lumière), en rapport avec l’opération de communication Q. Ces 3 parties représentent les possibles signification du mot Dark to Light et nous allons explorer les événements qui sont actuellement associés à chacune de ces significations.

Lire la suite »

Dark to light partie 1 : vous assistez à la destruction systématique de la vieille garde.

Une série d’articles en 3 parties, qui explorent la signification du concept Dark to Light (de l’ombre à la lumière), en rapport avec l’opération de communication Q. Ces 3 parties représentent les possibles signification du mot Dark to Light et nous allons explorer les événements qui sont actuellement associés à chacune de ces significations.

Lire la suite »

10 jours dans le noir.

dans cette période de confusion extrême, nous tentons d’apporter notre clarté et point de vue des evênements qui se passent en ce moment.

Lire la suite »

Rien ne pourra arrêter ce qui va suivre.

Nous y sommes enfin. Inauguration de joe biden? loi martiale ? Libération de l’humanité toute entière ? dans cette confusion, nous tentons d’apporter notre clarté et point de vue des evênements qui se passent en ce moment.

Lire la suite »

Dans l’œil du Cyclone : Le 117ème congrès et le plan constitutionnel de Donald Trump

Le 117e congrès des États-Unis, est la législature fédérale américaine qui se réunit à Washington, D.C. à partir du 3 janvier 2021. Ce congrès réuni les deux chambres (sénat et chambres des représentants) qui constituent le pouvoir législatif aux USA. Le 6 janvier ce congrès va entammer l’un des moments les plus importants de l’histoire.

Lire la suite »